Sons mêlés

Date

07 Juin 2024 - 06 Oct 2024
Photo : Josué Azor

 

Une exploration sonore au coeur d’Haïti

Commissaire : Giscard Bouchotte

Inauguration festive : vendredi 7 juin à 20 h

Soirée cocktail Ti Punch, bouchées tropicales

Performance de Val-Inc, artiste haïtienne basée à New York

Bar : $ / Espace famille : ouvert

Atelier de pré-inauguration en famille

« Machin jwèt »  –  Atelier de création en famille – Contribution volontaire
vendredi, le 7 juin entre 17 h et 19 h

SAMEDI, 8 ET DIMANCHE, 9 JUIN de 13 h à 16 h

Visite animée par Giscard Bouchotte, le commissaire de l’exposition

SAMEDI 8 JUIN 14 H – ENTRETIEN ET QUESTION / RÉPONSE AVEC VAL-INC

AVEC LES OEUVRES DE

ADLER PIERRE – CHARO OQUET – MAKSAENS DENIS – THE LIVING AND DEAD ENSEMBLE – GARDY GIRAUT – VAL-INC – MICHELANGE QUAY – LES TAMBOURS SACRÉS D’HAITI – COLLECTION ALLAN LOMAX – COLLECTION JEAN-DANIEL LAFONTANT – FESTIVAL INTERNATIONAL D’ART PERFORMATIF MARTINIQUE (FIAP)

L’exposition collective SONS MÊLÉS présente le travail d’artistes et de groupes d’artistes aux démarches très différentes dont le point commun est de penser les traditions sonores au miroir des performances contemporaines. L’exposition prend comme point de départ le chaos sonore de Port-au-Prince, une ville où la créativité et la cacophonie urbaine explosent. Comment les artistes s’emparent-ils de ce phénomène ? Présentée dans un espace qui restitue cette ambiance de chaos sonore, l’exposition s’intéresse dans le fond et dans la forme aux utilisations contemporaines du son par différents artistes qui s’emparent des traditions pour proposer de nouvelles expérimentations.

Michelange Quay explore le genre musical hybride électrovodou, qui marie les rythmes ancestraux haïtiens à l’electronica moderne. Ses performances audiovisuelles sont des performances de la rencontre, et son cinéma est avant tout un rituel hypnotique. Dans la même veine, la percussionniste Val-Inc fait fusionner musique électronique et chant vaudou (“Afro-Electronica”), prouvant une fois de plus que le syncrétisme est une manière de vivre. L’exposition s’inspire de la musique pour proposer d’autres pistes sonores.

Depuis les champs de canne jusqu’au konbit en passant par les cérémonies vaudou, les chants traditionnels ont toujours accompagné les travailleurs et ont inspiré des générations d’adeptes et de pratiquants. Le carnaval et le rara en sont les manifestations populaires les plus visibles. L’artiste Charo Oquet s’intéresse depuis plusieurs années à ces traditions. Les performances rara ne sont plus circonscrites à Haïti aujourd’hui, du fait de la présence d’une forte diaspora haïtienne en République Dominicaine, aux États-Unis, en Martinique et au Canada. Ces pratiques ont pu diversifier les instruments de musique traditionnels, qui sont devenus objets du patrimoine.

SONS MÊLÉS propose des installations, des vidéos, des partitions musicales et des travaux de recherches qui témoignent de la manière dont les artistes conjurent le chaos au quotidien. L’exposition intègre dans la scénographie quelques instruments de musique et des dispositifs qui produisent ces sons. On peut notamment citer les Tambours Sacrés, ou encore une installation moto illuminée, véritable symbole de liberté́ de la jeunesse d’’ aujourd’hui qui fait office de boîte de nuit ambulante. À la manière du chercheur américain Alan Lomax, qui explorait et documentait les sons de la Caraïbe dans les années 30 (en 1936 pour Haïti), SONS MÊLÉS propose ici une exploration sonore au-delà des frontières d’Haïti pour mieux imaginer les sons de demain.

Giscard Bouchottecommissaire de l’exposition

Biographie des artistes

ADLER PIERRE

Né à Port-au-Prince, Adler Pierre est vidéaste et plasticien autodidacte. Il a travaillé comme monteur cadreur pendant quelques années à Radio Télé Guinen. En 2015, il participe à la 5e Ghetto Biennale en collaboration avec l’artiste chilien Edgar Endress. Ce travail est publié dans la revue Trois/Cent/Soixante en 2016. En 2017, dans le cadre de la Nuit Blanche de Port-au-Prince, il collabore avec le collectif québécois « Perte de signal ». En 2022, il fait partie de l’exposition YOYI ! Care, Repair, Heal au Gropius Bau de Berlin (Allemagne). Adler Pierre vit et travaille en France.

MAKSAENS DENIS

Né en Haïti, Maksaens Denis est le premier artiste multimédia haïtien. Après des études de réalisation audiovisuelle à l’ESRA (Paris), il travaille comme monteur et réalisateur pour différentes sociétés de post-production. Depuis 2002, il réalise installations et sculptures vidéo dans divers pays du monde, au cours de résidences artistiques. Il participe également à d’importantes expositions internationales. En 2011, il réalise une exposition solo à la Galerie Le Manège à Dakar et participe à l’exposition: “Haïti Royaume de ce Monde” (Paris, Biennale de Venise). De retour en Haïti, il participe à plusieurs expositions collectives et à différentes initiatives notamment Périféeriques (2013), la Nuit Blanche de Port-au-Prince (2014) et le Forum transculturel d’art contemporain en 2015. Pour plus d’infos, consultez le site internet : maksaens-denis.com

THE LIVING AND DEAD ENSEMBLE

The Living and the Dead Ensemble est un groupe d’artistes, d’interprètes et de poètes d’Haïti, de France et du Royaume-Uni. Ils se sont d’abord réunis en Haïti en 2017, pour produire la traduction et la performance en créole haïtien de la pièce Monsieur Toussaint d’Édouard Glissant. Issu d’une idée originale de Louis Henderson et Olivier Marboeuf, le premier film de l’Ensemble OUVERTURES a été présenté en première à la Berlinale 2020. Faisant écho à la pièce The Wake, cette installation de The living and the Dead Ensemble transforme un cri polyphonique des Caraïbes en un appel à réparer le monde. Site web.

GARDY GIRAUT

Musicien électronique haïtien, DJ, remixeur et producteur de disques, Gardy Giraut s’est intéressé à la musique dès son plus jeune âge, mais le tremblement de terre de janvier 2010 l’a poussé à commencer à produire. La fusion opérée entre les rythmes haïtiens (rara, raisin, konpa, etc) et la musique électronique ont produit le raraTech ou Konpatech, créant une nouvelle vibe dans le monde de la musique. Son style innovant fondé sur l’entrelacement de mélodies fusionnant musique racine et musique électronique moderne fait de lui un musicien pionnier. Site web.

VAL-INC

Val-Inc est compositeur, percussionniste, turntablist de musique électronique. Sa musique évoque les royaumes ésotériques musicaux du subconscient créatif. Elle intègre  les traditions musicales haïtiennes africaines au présent, combinant l’acoustique avec l’électronique et l’archaïque avec le post-moderne. Ses installations “Afro-Electronica” ont été présentées à New York au Whitney Museum, au Museum of Modern Art, à l’Académie de musique de Brooklyn, au Village Vanguard, au Festival international de musique SaalFelden en Autriche, à Stanser Musiktage en Suisse, à Jazz à La Villette en France et au Musée de la Biennale de Venise en Italie.

CHARO OQUET

Née en République Dominicaine, Charo Oquet utilise la peinture, l’installation, la performance, la photographie et le film, entre autres médias, pour enquêter sur les questions de déplacement, d’identité, de migration ou de genre. Ses enquêtes à la fois sociopolitiques et culturelles visent à documenter les questions de l’esthétique décoloniale et le rôle de la culture contemporaine dans une réalité globale. Son travail se trouve dans les collections des musées suivants : Fort Lauderdale Museum of Art, Frost Art Museum, Florida International University, Miami, FL, CAAM, Centro Atlántico de Arte Moderno, Word Bank, Museo de las Casas Reales (République dominicaine),Museo del Arte Moderno, (République dominicaine).

MICHELANGE QUAY

Né aux États-Unis, Michelange Quay vit à Paris. En 1994, il obtient sa Licence de Cinéma à l’Université de New-York, ainsi que sa Licence d’Anthropologie à l’université de Miami. Trois ans après, il est diplômé en réalisation de la prestigieuse Tisch School of Arts, à l’Université de New York. En 2004, il réalise “L’Évangile du cochon créole”, un court métrage de 18 minutes, puis en 2008 sort “Mange, Ceci est mon corps”, qui reçoit le prix du meilleur court métrage aux festivals de Locarno, Stockholm, Milan, Rio de Janeiro, Sao Polo, Turin et au festival Tokyo Con Can Film.

LES TAMBOURS SACRÉS D’HAÏTI

En 2021, le chanteur haïtien James Germain, accompagné du vidéaste Maksaens Denis sillonnent les routes entre le Bénin et Haïti pour le projet de recherche, « Les Tambours Sacrés d’Haïti ». Le projet débute avec les tournages à San Luis, en République Dominicaine. Ces images témoignent de la transmission de la tradition du tambour ancestral de génération en génération et d’un peuple à l’autre. Ce projet permet notamment de faire une comparaison des rythmes et de la manière dont ils sont utilisés en Haïti et en République Dominicaine.

COLLECTION ALAN LOMAX

Né au Texas en 1915, Alan Lomax est à la fois collecteur, folkloriste, anthropologue, chercheur, homme de radio, écrivain, producteur, chanteur et guitariste. Grâce à un financement de la Fondation Rockefeller, Alan Lomax voyage dans toute la Caraïbe. Son idée est, à l’époque, de documenter les points communs entre la musique et la culture de la région afin de soutenir le plan trinidadien et jamaïcain pour l’unité caribéenne postcoloniale, dont on espérait qu’elle serait réalisée par une Fédération des Antilles. En 1937, Alan Lomax débarque en Haïti. À l’inverse des anthropologues et folkloristes des États-Unis qui tenteront d’expliquer le fonctionnement du vaudou, Alan Lomax est le seul, dans les années 30, à effectuer des enregistrements sonores et des films.

COLLECTION JEAN-DANIEL LAFONTANT

Né en Haïti, Jean-Daniel Lafontant est un prêtre vaudou, un guérisseur et un passionné d’art et de culture haïtienne. Jean-Daniel Lafontant est diplômé de l’Université New York Institute of Technology. Depuis 2003, il travaille par intermittence comme consultant pour divers médias, musées, universités et institutions culturelles. Parmi ses productions récentes, figurent le documentaire primé « In the Eye of the Spiral », « Believers » avec Reza Aslan sur CNN et, plus récemment, pour ITV UK, le documentaire « Hidden Caribbean » avec Joanna Lumley. Lafontant a contribué à une douzaine de films documentaires, d’expositions, d’articles de recherche, de conférences et d’autres événements liés à la culture haïtienne. Fondateur du Temple Vodou Na-Ri-VéH 777, dont il est le chef spirituel, Jean-Daniel Lafontant consacre toute son énergie à sa santé, au vaudou et à la promotion de la culture haïtienne.

FIAP MARTINIQUE

Le FIAP (Festival International d’Art Performance) de Martinique a été initié en 2017 par deux artistes performeurs : Henri Tauliaut, docteur en arts plastiques et professeur à l’École Supérieure des Arts Visuels de la Martinique (CCA), et Annabel Guérédrat, qui se définit comme une artiste chorégraphe, performeuse, chercheuse et bruja (ndlr : sorcière, en espagnol). Au duo est venue s’ajouter une troisième artiste, la Polonaise Alicja Korek, diplômée en lettres. Les objectifs du FIAP Martinique sont clairement de faire découvrir ce qu’est l’art performance. En 2022, le FIAP a présenté une performance rara dans les rues de Fort-de- France.