à

La Tornade – Julie Vaillancourt

Julie Vaillancourt

Taschereau (1924) – Rouyn-Noranda (2019)

1975

Peinture à l’huile sur toile

L’œuvre

Dans son œuvre La Tornade, Julie Vaillancourt représente une maison emportée par une bourrasque impitoyable. Le sujet de la toile tire son origine d’une tragédie survenue il y a des années à Rouyn-Noranda. L’artiste utilise une technique extrêmement expressive qui exalte la matière. L’application mouvementée des couleurs traduit bien l’atmosphère inquiétante particulière à la tempête.

Julie Vaillancourt est une adepte de la peinture figurative représentant la Nature. Son style est imprégné d’une vivacité singulière d’où surgissent des paysages déconcertants. Son travail du dessin et de la couleur tente de traduire les émotions reliées aux paysages qu’elle représente. La Tornade est un bel exemple du travail de la Guilde de Noranda et marque l’influence du Groupe des Sept. Ce groupe de peintres canadiens invitaient les artistes à travailler à l’extérieur en s’inspirant directement du paysage nordique sauvage plutôt que de copier une image ou une photo. Julie Vaillancourt suit bien cet exemple en s’inspirant constamment de ce qui l’entoure dans un désir d’offrir au spectateur toute la force et la beauté de ce monde.

J.D Vaillancourt

L’artiste

Née à Taschereau en 1924, Julie Vaillancourt vit à Rouyn-Noranda depuis l’âge d’environ trois ans.

L’artiste a débuté ses cours de dessin et de peinture en 1956 et elle n’a jamais cessé de créer depuis. Ces cours étaient dispensés par des artistes professionnels de la Guilde d’art et d’artisanat de Noranda et de la Northern Ontario Art Association. Julie Vaillancourt a ensuite poursuivi sa recherche artistique en fréquentant les ateliers de plusieurs artistes tout au long de sa carrière. Elle a elle-même offert des cours de dessin et de peinture pour les professeurs d’arts plastiques de l’École secondaire La Source de Rouyn-Noranda ainsi qu’à la Guilde d’art et d’artisanat de Noranda et à la Noranda Hight School. Elle a effectué sa première exposition solo en 1959 à la Guilde d’art et d’artisanat de Noranda. Cette exposition a été suivie de plusieurs autres en solo et en groupe dans diverses ville tel que Val David, Montréal, Québec, Ottawa, Rouyn-Noranda, Amos et La Sarre.

Son travail d’artiste

Le travail de Julie Vaillancourt a été remarqué tout au long de sa carrière. En 1966 elle a obtenue les lettres N.O.A.A. soit la plus haute distinction de la Northern Ontario Art Association. Son travail est aussi souligné en 1974 par l’International Gallery de New York qui sélectionne trois de ses œuvres pour une exposition. En 1981, un reportage portant sur l’artiste et sa démarche est diffusé sur les ondes de Radio-Canada lors d’une émission intitulée Reflets d’un pays. Quatorze de ses œuvres sont sélectionnées en 1990 par l’Association des médecins, dentistes et pharmaciens du Québec. Une des œuvres de l’artiste illustre la couverture du livre « La tête des eaux » de Denys Chabot publié en 1997.

On retrouve une de ses œuvres dans la collection Télébec de Montréal ainsi que dans plusieurs édifices publics de la région.