Au seuil des territoires – Sylvain Janneteau

15.70$

Qui n’a pas connu, sinon intimement, du moins dans son entourage, l’injustice profonde et l’absurdité que constitue la mort d’un enfant? Qui n’a pas vécu ou été témoin de la souffrance immense et de la révolte que cette mort entraîne?

Avec ce deuxièmeQui n’a pas connu, sinon intimement, du moins dans son entourage, l’injustice profonde et l’absurdité que constitue la mort d’un enfant? Qui n’a pas vécu ou été témoin de la souffrance immense et de la révolte que cette mort entraîne?

2 en stock

UGS : 33 Catégorie :

Description

Qui n’a pas connu, sinon intimement, du moins dans son entourage, l’injustice profonde et l’absurdité que constitue la mort d’un enfant? Qui n’a pas vécu ou été témoin de la souffrance immense et de la révolte que cette mort entraîne?

Avec ce deuxième recueil poétique, Au seuil des territoires, Sylvain Janneteau nous plonge dans la douleur de cette perte. La perte d’un enfant engendre la souffrance innommable d’un père qui parviendra un tant soit peu à l’atténuer, en la nommant justement. Elle provoque la rupture du couple, doublant la souffrance, mais aussi l’errance de la mère qui cherche à remettre au monde sa fille, à retrouver sa propre énergie vitale. Dans la correspondance qu’elle entretient avec l’homme, on voit bien que l’exil n’apportera à cette femme que la conscience de son vide intérieur et celle de la présence de la mort dans tous les paysages rencontrés.

Publié aux Éditions du Quartz en 2013, dans la collection Dans un écrin.

Nombre de pages 64
Format 5 x 7.5 pouces
Date de sortie Décembre 2013

Sylvain Janneteau

Né à Rouyn-Noranda en 1966, Sylvain Janneteau a obtenu un baccalauréat en Études littéraires à l’Université du Québec à Montréal en 1998, profil création. Il a organisé, à Montréal au bar Le Farfadet, les soirées de poésie LES NUITS URBAINES de l’automne 2000 à l’automne 2002. Il a fait paraître de ses poèmes dans les revues Steak haché (no 19, 1999), Exit (no 28, 2002), Estuaire (no 109, 2002 et no 129, 2007) et Envol (no 28, 1999). Il a été invité à faire des lectures de ses textes au Festival de poésie de Trois-Rivières. En 2002, il publie un premier recueil de poésie, Des feux en nous, chez Lanctôt éditeur. Il codirige et coanime présentement le CABARET DU MOT DIT à Rouyn-Noranda, à la brasserie Le Trèfle noir, où les poètes invités livrent au public leurs plus récentes créations. Il a, entre autres, travaillé comme libraire.

Informations complémentaires

Poids 76 g
Dimensions 19 × 12 × 19 cm