Dans le cœur du héron

Date

28 Oct 2021
Le 28 octobre 2021
De 17 h à 19 h
15 $ tarif régulier
10 $ tarif membre

Inclut une consommation.
Réservation requise : nombre limité de places en raison de la COVID-19.

Le passeport vaccinal sera obligatoire accompagné d’une preuve d’identité.

« Un espace hors du temps, de la pierre, des cœurs et des branches. Le scintillement des miroirs brisés. Le calme parfois inquiétant d’un paysage sans surveillance. Simiuni Nauya, sculpteur inuit, découpe les fragments de lumière dans les profondeurs de l’obscurité. Partager cet espace habité, le temps de conjuguer nos présences. Et, peut-être, entendre battre le cœur du Héron. Il n’y aura pas d’événement. Nous serons l’événement. » Lilith & Cie.
En collaboration avec l’Annexe A et l’Écart.
Crédits

Une co-création de
Aurélie Pedron (Lilith & Cie)
Simiuni Nauya (sculpteur/performeur)
Robin Pineda Gould (vidéo projection/environnement sonore)
Kévin Pinvidic (mise en espace)
Ilya Krouglikov (anti-dramaturge)

Partenaires

CCOV, Recto-Verso, CALQ, CAC, CAM

Présentation

L’installation performative Dans le cœur du héron s’inscrit dans une tendance très actuelle de recherche de nouvelles écritures en arts de la scène. Cette recherche trouve sa voie dans les prémisses défendues par la performance qui abolit la scène, les personnages, le récit et la représentation au profit de la présence.

Dans le cœur du héron induit ainsi un déplacement de la position du spectateur : comme le spectacle est aboli, le public est invité à se fondre à l’environnement sonore et visuel, et à l’action. La mise en scène anticipe sa présence pour que s’accomplisse l’œuvre.

Se démarque une nouvelle perception de la durée. Avec Dans le cœur du héron, il faut au moins deux heures pour que s’installe l’espace du dialogue et du recentrement recherché pour Simiuni Nauya. Les yeux bandés, l’artiste inuit sculpte parmi les éclats lumineux et sonores.

Outre la bienveillante direction d’Aurélie Pedron, cet espace de rencontre repose sur le travail de trois concepteurs sensibles à l’espace scénique que nous, le public, pouvons prendre : Robin Pineda Gould à l’environnement sonore et les projections visuelles, Kévin Pinvidic à la mise en scène et Ilya Kroyglikov au rôle d’anti-dramaturge.

Les phrases « Il n’y aura pas d’événement. Nous serons l’événement. » sont lancées comme un manifeste par Lilith & Cie. À titre de diffuseur de cette installation performative, le MA se permet d’être plus direct envers vous, son public : « Vous serez l’événement ». Soyez nombreux.

Les artistes

Aurélie Pedron, artiste et chorégraphe sensible aux états de métamorphoses rares et précieux qu’offrent à la fois l’art et l’expérience humaine, propose des rencontres toujours renouvelées qui jouent sur la temporalité et établissent une étroite intimité entre le lieu, le performeur et le spectateur. Troublant nos certitudes, la créatrice tend la main vers l’autre pour laisser en lui une empreinte profonde et durable. Fondée en 2013, sa compagnie Lilith & Cie se consacre à la recherche, à la création et à la diffusion d’œuvres au croisement de la performance, de la chorégraphie et de l’installation. Les productions de Lilith & Cie bousculent les conventions associées au spectacle pour nous amener à appréhender le réel autrement. Parallèlement, la compagnie mène des projets de recherche et de création avec des personnes marginalisées (problèmes de consommation ou de santé mentale) et des personnes malvoyantes, dans un souci d’inclusion, de partage et d’apprentissage mutuel.

Simiuni Nauya est un sculpteur inuit qui a grandi à Montréal, loin du Nunavut natal. Depuis 8 ans, par la sculpture, il renoue avec la culture inuite. La rencontre avec Aurélie Pedron lors d’un atelier pour non-comédiens enclenche un travail scénique qui donne lieu à Archéologie du vivant et Dans le cœur du héron. Son histoire de vie est au cœur de ces créations.

Robin Pineda-Gould est un créatif tous azimuts. Musicien et compositeur, il accompagne ses explorations électrosonores d’un vocabulaire visuel poétique. Intimement lié à la scène des arts vivants et musicale actuelle montréalaise, il agit comme concepteur sonore et visuel, photographe et vidéographe. Ses interventions se démarquent par leur épuration et leur efficacité au sein de créations foisonnantes et expérimentales.

Kevin Pinvidic est un artiste multidisciplinaire qui explore les multiples carrefours entre scénographie, études urbaines, géographie et arts numériques dans une méthode performative et collaborative avec les citoyens. Il collabore à des groupes de recherche en création et travaille dans le domaine de la scénographie pour les arts de la scène.

Ilya Krouglikov élabore son approche indisciplinée des arts vivants avec une attention particulière portée à la composition et au rythme. Scientifique de formation et escrimeur d’expérience, il croit en des structures inventives ouvertes aux aléas du présent. Il transporte l’engagement du corps dans le champ des arts de la scène. Il accompagne divers processus de création en danse, en théâtre et en performance.


Pin It on Pinterest

Share This