à

Date

07 Juin 2015 - 20 Sep 2015

Photo: Christian Leduc

Vernissage samedi 7 juin à 16h

Ma communauté d’origine, Senneterre, était le territoire de trappe d’un arrière grand-père par alliance, Ignace Wescutie. Je me souviens de cet homme grave et silencieux, qui vivait seul à la fin de sa vie dans une bicoque au bord de la rivière Nottaway, rebaptisée Bell.

J’ai voulu rendre hommage aux premiers habitants du territoire en peignant leurs visages sur une toile écrue comme la toile des tentes sous lesquelles ils sont nés. Hommage à leur mémoire, car la plupart nous ont quittés. Hommage à leur silence et la transmission de leur héritage qui émerge malgré le temps qui passe. J’ai voulu que leurs yeux nous subjuguent par l’utilisation du noir et blanc, accentuant ainsi la tristesse, la mort qui vient, la joie, contenues dans le seul regard. Un silence pesant et une présence palpable au-delà de l’absence.

Métisse crie, née aux Rapides-des-Cèdres en Abitibi, Virginia Pesemapéo Bordeleau est peintre et romancière. Bachelière en arts plastiques, elle poursuit une œuvre sensible dans laquelle famille et territoire, animaux mythiques et plantes et rochers forment un monde organique, chargé d’une énergie sans cesse renouvelée. Elle a reçu plusieurs prix pour ses toiles. Elle a publié Ourse bleue (roman, La Pleine lune, 2007), De rouge et de blanc (poésie, Mémoire d’encrier, 2012) ainsi que L’amant du lac (Mémoire d’encrier, 2013), le premier roman érotique écrit par une auteure amérindienne.


Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *