Sandra Brewster – Anywhere Everywhere | Partout n’importe où

Date

27 Jan 2023 - 30 Avr 2023
Livret d'exposition

Mouvement et ludisme dans l’art de Sandra Brewster (Traduction et version originale)
Par Felicia Ming

Une animation muette de vingt-sept secondes met en scène deux silhouettes dansantes se déplaçant sur la surface d’une feuille de papier ivoire. Composées de lignes tracées au fusain et au crayon conté qui tourbillonnent, fusionnent, se rejoignent et s’écartent, ces silhouettes s’unissent à plusieurs reprises en une seule caricature, puis se replient en deux.

Télécharger le livret

Photo : Sandra Brewster, Whiteout, acrylique, transfert photographique sur bois, 2014

Inauguration : 5 à 7, le vendredi 27 janvier

Fille de parents d’origine guyanaise, Sandra Brewster est une artiste canadienne établie à Toronto. Son travail porte sur l’implantation de la communauté caribéenne dans la métropole canadienne et, plus généralement, sur la représentation des Noirs dans l’espace public en Amérique du Nord.

Reconnue pour son travail de transfert de photographies directement sur les murs des galeries d’art, Sandra Brewster établit une correspondance étroite entre cette technique et l’implantation d’une personne dans son pays d’accueil. L’image, inversée, imparfaite, un peu floue, suggère la transformation d’un individu transitant de sa culture d’origine à celle de la société hôte.

L’exposition Anywhere Everywhere (Partout n’importe où) présente des œuvres élaborées pendant une dizaine d’années. La production d’un portrait-type répété dans une série que Sandra Brewster nommera Les Smith se répercute dans sa plus récente production. Dans cette série de portraits, des visages arborant la coupe de cheveux « Afro » sont constitués de collages réalisés avec les pages de l’annuaire téléphonique consacrées aux personnes nommées Smith. Chaque personnage s’impose comme à la fois comme une entité et comme une foule d’individus indifférenciés. Ces œuvres soulèvent une réflexion sur la visibilité des Noirs dans l’espace public nord-américain en même temps qu’ils en sont une vibrante actualisation.

Titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université York et d’une maîtrise en études visuelles de l’Université de Toronto, Sandra Brewster compte parmi ses récentes expositions : Blur (Flou) au Musée des beaux-arts de l’Ontario (2019/20); Token | Contemporary Ongoing à la A Space Gallery de Toronto, à la Or Gallery de Vancouver et à la Art Gallery de Guelph.

Le travail de Sandra Brewster a été présenté dans des expositions collectives dont Identity in Flux, organisée par VISART à la Galerie Rajko Mamuzić, en Serbie. Cette exposition a circulé à la Galerie nationale de Macédoine Skoplje, en Macédoine du Nord, et à la galerie du centre culturel de Tivat, au Monténégro. Sandra Brewster a également participé à l’exposition Here We Are Here: Black Canadian Contemporary Art (Nous sommes ici, d’ici : l’art contemporain canadien noir), organisée par le Musée royal de l’Ontario, qui a été présentée au Musée des beaux- arts de Montréal et à la Art Gallery of Nova Scotia.

L’exposition It is all blur… (Tout est flou…) a reçu le prix Gattuso décerné à une exposition exceptionnelle par le CONTACT Photography Festival 2017. Sandra Brewster a été la récipiendaire 2018 du Artist Prize of Toronto Friends of the Visual Art.

Sandra Brewster, Plain Black 2, acrylique, 2012


Pin It on Pinterest

Share This