Pour une Amérique à reconnaître
En 2017, le MA s’est donné une mission traçant trois grands axes de recherche, de collectionnement et d’exposition : le local, l’autochtonie et les Amériques. À 5 ans de notre nouvelle identité, il convient de dire que ces axes sont d’une fécondité innommable pour mieux vivre notre présence en Amérique, au Québec, en Abitibi-Témiscamingue. OEuvrer sur ces trois axes devient chaque fois un acte de présence ancrée dans un territoire. L’art local nous instruit des tensions qui poussent les artistes à agir dans l’ici-maintenant; l’art autochtone rappelle une mémoire longue et résonnante sur tout le continent; enfin, l’art des Amériques traduit les couches successives d’habitation du continent et des identités constamment reconfigurées.

En dialogue, ces trois axes brisent les lieux communs, nourrissent de nouveaux savoirs, tracent de nouvelles pistes de recherche sur l’ici maintenant, au-delà des systèmes idéologiques séduisants et des miroirs aux alouettes. Ce mouvement se traduit dans la diversité des artistes que nous accueillons, dans la diversité des oeuvres qu’ils réalisent en toute liberté et dans la diversité des champs d’art à l’affiche de nos programmations.

S’il est une fierté à défendre il me semble qu’elle se trouve dans cette plongée vers les identités d’aujourd’hui et vers les solidarités à construire tant au plan local qu’au plan international. Et surtout le faire dans l’appétit de la différence et de l’écoute de l’Autre. Je tiens à remercier l’équipe d’administrateurs qui oeuvre à forger cet idéal, remercier aussi les employés qui mettent à contribution leur formation et leur créativité pour que cet idéal trouve son incarnation auprès des publics toujours plus nombreux et toujours plus diversifiés.

Le présent rapport, auquel se sont appliqués les employés du musée, retrace en détail l’énorme travail accompli cette année. De multiples projets activent toute un communauté réunie autour d’un musée dédié à une Amérique à connaitre et à reconnaitre. Il faut s’en réjouir.

Jean-Jacques Lachapelle
Directeur général et Conservateur en chef

Pin It on Pinterest

Share This