Monique Régimbald-Zeiber : les ouvrages et les heures

Monique Régimbald-Zeiber : les ouvrages et les heures… et les restes

Coédition des Éditions les petits carnets, du Musée d’art de Joliette et du Musée d’art de Rouyn-Noranda

132 pages
25,4 x 20,32 cm, reliure cousue-caisse
Textes en français
Dépôt légal : 2020
ISBN 978-2-921801-73-7
Prix : 30 $
Date de sortie : 10 août 2020

À propos de la publication

Cette publication a été produite dans le contexte de l’exposition rétrospective de l’artiste Monique Régimbald-Zeiber, Les ouvrages et les heures, présentée au Musée d’art de Joliette du 1er février au 6 septembre 2020 et au Musée d’art de Rouyn-Noranda du 26 mars au 16 mai 2021.

Entre le catalogue d’exposition et le livre d’artiste, le livre Les ouvrages et les heures contient des textes de Monique Régimbald-Zeiber et de la commissaire Anne-Marie St-Jean Aubre, ainsi que les contributions textuelles et visuelles de 11 autrices et artistes invitées à réagir à l’exposition.

De nombreuses illustrations et vues d’exposition au Musée d’art de Joliette y sont reproduites.

Ce livre est une coédition des Éditions les petits carnets, du Musée d’art de Joliette et du Musée d’art de Rouyn-Noranda

Conception graphique : Aurélie Painnecé (Deux-Points)

À propos de l’artiste

Monique Régimbald-Zeiber développe, depuis trente ans, une pratique de la peinture qui interroge la construction du regard et de l’histoire, en particulier celle des femmes. Elle le fait dans et par des croisements de peinture et d’écriture. Ses œuvres font partie de différentes collections, dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal et de la Galerie de l’UQAM. Elles ont été exposées au Québec, au Canada et en Europe. En 1997, elle fondait, avec Louise Déry, les Éditions les petits carnets.

 Avec la participation des autrices

Monique Régimbald-Zeiber, Anne-Marie St-Jean Aubre, André-Line Beauparlant, Francine Paul, Johanne Jarry, Cynthia Girard-Renard, Martine Delvaux, Nicole Jolicoeur, Louise Déry, Anne-Marie Ninacs, Gisèle Trudel, Sophie Jodoin, Céline Surprenant


Ourse bleue - Piciskanâw mask iskwew - Virginia Pesemapeo Bordeleau

Ourse bleue – Piciskanâw mask iskwew : Virginia Pesemapeo Bordeleau

120 pages,  50 illustrations couleurs,
24,5 x 20,5 cm, reliure cousue
ISBN 978-2-924031-38-4
Prix : 40$
Éditions du Quartz, 2020

Née à Rapide-des-Cèdres, près de Senneterre en Abitibi, Virginia Pesemapeo Bordeleau réalise par sa pratique picturale le destin annoncé de sa lignée maternelle :  Pesemapeo signifie en langue crie-eeyou « arc-en-ciel ». Elle a maintenu une carrière de peintre durant les 40 dernières années, carrière à laquelle s’est greffée au tournant des années 2000, celle de l’écriture. Ourse bleue – Piciskanâw mask iskwew trace un parallèle entre ces deux pratiques en présentant une centaine d’œuvres picturales, parcours rythmé par des textes phares qui révèlent une voie forte et inédite d’une artiste crie francophone dans le paysage témiscabitibien, québécois et canadien.

Ourse bleue – Piciskanâw mask iskwew est une rétrospective des 40 ans de pratique artistique de Virginia Pesemapeo Bordeleau. Plutôt que d’accompagner ses œuvres de traditionnels textes explicatifs, l’artiste eeyou dont la renommée ici et à l’international n’a cessé de croitre dans les dernières années, a préféré faire dialoguer ses œuvres avec ses poèmes, créant une immense intimité avec son travail. Elle ajoute, ici et là, histoires, réflexions et anecdotes liées à la création de certaines œuvres.

Tant sa poésie que ses œuvres picturales sont enracinées dans un territoire féminin, un univers animiste et une humanité bouleversante. Son œuvre est généreuse, puissante et maternelle, et embrasse toutes les cultures auxquelles elle appartient.

« Virginia est l’une des personnes les plus puissantes que je connaisse. Elle sait le pouvoir des symboles, la force du rire et de la patience du monde. La rétrospective de son œuvre montre, de la façon que les Premiers Peuples le voient, que la Terre a un corps et un esprit féminins empreints de bienveillance. »

 — Marie-Andrée Gill


René Derouin – Les derniers territoires

Coédition avec le Musée des Beaux-arts de Sherbrooke et la Galerie Montcalm de Gatineau

132 pages
24 x 30,5 cm, reliure cousue
ISBN 978-2-9815712-0-5
Prix : 30 $
Éditions du Versant Nord inc., 2016

132 pages de 9 ½ x 12 pouces, une centaine d’œuvres de 2000 à 2013

Publication dans la revue Recherches Amérindiennes au Québec

Par Richard Lefebvre

XLVI, NOS 2-3, 2016

Pin It on Pinterest

Share This